Sur la route #1 Portugal

17:26



1 mois que l'on roule sur le vieux continent dont une grande partie sur les routes du pays aux clichés en "u" : moustachus, morues, poilus... Si on peut confirmer celui du poisson séché (et de la raie...du maçon, mais ça ne finit pas en "u"), on peut surtout dire que le Portugal, qu'on avait hâte de découvrir, nous a plu!
On avait donc envie de vous écrire cet article comme un bilan, aussi bien de nos découvertes que de notre vie sur les routes portugaises....

En résumé, voici notre vision du Portugal :

Une merveilleuse vallée aux pieds dans l'eau et aux versants remplis de vignes aux couleurs chatoyantes de l'automne.

 Porto, ville où l'on peut déguster un bon verre de vin sur les quais du Douro en admirant un Pont tout de fer vêtu et des maisons en mosaïques.

Une capitale aux charmes multiples et à l'atmosphère chaleureuse.

Une côte sud dont les falaises ocres/orangées, sculptées par la mer, offrent des paysages uniques.


Mais ce n'est pas que ça...


Puisque, comme dans tous voyages, lorsque tu t'apprêtes à découvrir un nouvel endroit, tu te fais une idée de ce qui t'attend, ce qui donne lieu à certaines surprises, bonnes ou mauvaises....
Voici quelques-unes des choses que l'on avait pas imaginé ainsi au Portugal:

- Un doux climat automnal. On aura eu du soleil tous les jours sans exceptions, avec des températures frôlant les 20°C la journée.

- Un manque cruel de toilettes publiques gratuites, qui éviteraient probablement certaines odeurs.

- Les pâtisseries, viennoiseries. Il y a un choix infini de ces petits plaisirs sucrés que les Portugais adorent déguster avec un bon café. Pour en avoir goûté un certain nombre, notre top 3 est : le Nata, le beignet fourré de crème pâtissière à la fleur d'orangé et la tartelette aux amandes. Par contre nous n'aurions pas dû tenter le Pao de Deus ( un pain brioché surmonté d'une pâte à la noix de coco).

- La magnifique vallée du Douro, dont on n'avait jamais entendu parler et qui nous a enchanté.

- Le multilinguisme des Portugais qui arrivent à passer de l'anglais à l'espagnole ou de l'allemand au français en un claquement de doigts .

- Le Portugais, la langue, qui sonne différemment à mes oreilles que celui du Brésil. C'est plutôt comme si le Russe (ou le polonais, hongrois....) s'était reproduit avec le français en mangeant une patate chaude! Vous voyez???

- Le célèbre spot de surf de Nazaré sans vague, hors saison touristique, qu'on a apprécié.

- Le nombre incalculable d'hôtels, d'appartements, d'hébergements touristiques sur la côte de l'Algarve, polluant l'authenticité des paysages, surtout entre Portimao et Albufeira. D'où, en cette saison, un afflux de vieux "allemandenshort" ce touriste que décrit tellement bien l'écrivain Julien Blanc Gras.

Je terminerai par évoquer notre vie sur la route.
Globalement le Portugal se prête assez bien à ce mode de voyage.
Il faut tout de même savoir que Le gazoil est un peu plus chère qu'en France ou en Espagne puisqu'il peut grimper jusqu'à 1,36E le litre. Son prix varie selon les stations services, les plus abordables que l'on ait trouvé : Intermarché, Leclerc (très peu présent) et Pingo Doce.
Quant aux routes, nous avons évité les péages ce qui nous a fait faire de sacrés détours dans la cambrousse. On a pu constater que le réseau routier principal est bien entretenu contrairement aux petites routes qui ont bien secoué notre Pépette.
Niveau commodité, précisément les douches, il faut profiter des parcelles d'autoroutes gratuites pour accéder à ce confort puisque c'est souvent non-payant dans les stations services. Sinon, sur certaines routes bien empruntées on a trouvé de quoi se refaire une propreté dans certains "restaurants routiers" ( ex: Bigodes entre Nazaré et Lisbonne)!
Pour les parkings où passer la nuit, on vous laisse nos meilleurs plans:
- Porto( adresse parking  ) très bien situé, au bord du Douro avec vue sur la ville par contre aucune commodité.
- A une dizaine de kilométres de Porto, plus précisément à Vila Nova De Gaia, sur la côte, le camping municipal bien entretenu et  bien situé ne coûte que 5E la nuit (basse saison) pour un camion comme le notre avec 2 adultes.Il faut y rester minimum 2 nuits.
- Nazaré (adresse parking) bonne situation
- Lisbonne( adresse parking)   situé entre le Pont du 25 avril et la Tour de Bélem, prés de la station de train et à côté de la halte fluviale où l'on trouve les seules toilettes gratuites (et donc sales) de la ville.
- Sagres . Les parkings du Fort de la ville sont très bien pour y passer une nuit!

Notre route continue, en regardant le Portugal s'effacer petit à petit dans le rétroviseur de notre Pépette on se dit, qu'en plus d'être un pays qui nous a séduit, il restera le premier traversé de notre aventure on the road.



You Might Also Like

0 commentaires

Posez votre commentaire ;)

Suivez nous sur les réseaux! ;)